Aller au contenu principal
Mise en place de la Fédération
de services d’identités pour
l’espace suisse de formation

Cas D: Viva la musica

Barbara Marti est l'âme musicale de l'école Fliedermatte. En plus de son rôle d'enseignante, elle est connue dans tout Aaringen en tant que directrice du choeur de l'école. Programmé à chaque fois le dernier samedi du mois d'avril, le concert de l'école "Fliederklang" fait partie des rendez-vous incontournables du calendrier culturel local. Ce printemps, un événement particulier est inscrit au programme du concert: une stagiaire de la HEP et un petit groupe d'élèves vont créer leur propre composition. La pièce est élaborée sur une plateforme OER pour les projets musicaux.
Viva la musica

Ceux qui, à l'image de Barbara Marti, se consacrent corps et âme à l'enseignement de la musique, ne se limitent pas à leur cahier des charges. Elle crée ainsi constamment des projets innovants en rapport avec le choeur de l'école.  Ces projets sont une source d'inspiration pour les élèves de tous les degrés dans leur pratique du chant et de la musique. Cette passion est si communicative que de nombreux élèves restent fidèles au choeur jusqu'à la fin de leur scolarité obligatoire. Il y a quelques années, le concert du printemps "Fliederklang"  est né dans le cadre de l'un de ces projets. Cet événement a remporté beaucoup de succès et a désormais lieu chaque année.

Barbara Marti accompagne actuellement une étudiante de la HEP dans le cadre de son stage.  Cette stagiaire a plusieurs morceaux musicaux de choix sur son portfolio en ligne, dont ses propres compositions. Avec Barbara Marti, elles ont décidé de composer leur propre pièce avec un groupe d'élèves pour l'édition de cette année de "Fliederklang". L'étudiante de la HEP a pour cela spécialement mis en place un projet OER comme environnement d'apprentissage (voir également la colonne de droite). Tous les participants obtiennent un accès via leur login de Fliedermatte. Ils peuvent travailler ainsi  ensemble à l'élaboration de l'oeuvre mesure après mesure, strophe après strophe.

L'étudiante de la HEP coordonne le développement de cette création musicale, via son login  HEP.  Barbara Marti vérifie également à l'occasion la progression du groupe. Les élèves enregistrent les résultats sur leur portfolio personnel. Ils auront accès, également plus tard, avec leur identité scolaire, à ce portfolio et aux jeux éducatifs musicaux sur la même plateforme.

La technologie sous-jacente

La création musicale en cours doit être laissée, pour le moment, entre les mains de l'étudiante HEP et de son groupe motivé. C'est là que la technologie nous intéresse.  Et c'est concevable de manière simple. Dans la Fédération des services d'identités –  il s'agit du projet FIDES –, les services d'identité et les fournisseurs d'identité sont liés les uns aux autres de telle manière que la personne A avec son identité existante puisse accéder au service B selon des règles définies. Pour comprendre le processus, nous devons tenir compte de trois étapes distinctes:

1. Identification

2. Authentification

3. Autorisation

La personne A débute le processus avec un identifiant qu'elle a reçu de la Fédération. Il s'agit, en règle générale, d'une combinaison basée sur des lettres et des chiffres (par ex. Z83bY55). La personne A est libre de déposer auprès de la Fédération un identifiant, qui lui correspond mieux (par ex. VivaLaMusica).

Lors du login, la Fédération vérifie, tout d'abord, si une ID correspondante  est déposée pour l'identifiant indiqué auprès d'un fournisseur d'identité affilié (par ex. l'école Fliedermatte ou le canton Quantus). L'étape de l'identification est terminée lorsque l'identifiant est conforme à l'ID déposée. Il n'est toutefois pas encore prouvé que la véritable personne A veut effectivement se connecter.

La deuxième étape permet de dissiper ce doute. La Fédération envoie alors la personne A auprès du fournisseur d'identité, afin qu'elle saisisse le mot de passe. L'authentification à deux facteurs avec un code SMS ou un autre double contrôle constitue une preuve encore plus forte.

S'il est maintenant clair que la personne A demande effectivement l'admission, la Fédération transmet la requête au serveur du service B. Ce service est responsable de l'autorisation: les droits d'accès sont accordés à ceux qui remplissent les critères définis pour un service déterminé (par ex. un accord de licence existant avec l'école ou le canton, du matériel pédagogique correspondant au degré scolaire ou le rôle dans l'équipe de l'école). Toutes ces exigences (désignées comme attributs) sont réglées dans un contrat entre la Fédération et le service B.  La Fédération est responsable de s'assurer que seules les personnes ayant été vérifiées et disposant effectivement des droits sont "expédiées" vers le serveur.

Autre chose: l'étudiante de la HEP peut garder, durant son stage, son ID existante de la HEP. Switch en est responsable, comme c'est le cas dans toutes les hautes écoles en Suisse. Switch et le projet FIDES travaillent ensemble et assurent une connexion harmonieuse.

A partir de l'intertitre concernant la technologie, vous avez lu un peu plus de 2000 caractères en un peu près 2 minutes et pris connaissance des trois étapes. Durant ce même temps, la Fédération aurait traité des milliers de demandes d'accès entre les fournisseurs d'identité et de services.

Oui: le processus est beaucoup plus rapide dans les faits, qu'à la lecture.  C'est une bonne chose. Parce que l'étudiante en HEP et son jeune groupe musical veulent composer et non attendre sur le serveur.

Nous nous réjouissons de vous tenir au courant.
Inscrivez-vous à la liste FIDES:
The subscriber's email address.
DE
FR